Inscription

INSPQ – Réseau sentinelle de surveillance de l’infection gonococcique, de l’antibiorésistance et des échecs de traitement au Québec – résultats du 1er septembre 2015 au 31 décembre 2017/2019 »

L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a publié récemment les deux rapports suivants :

Le Réseau sentinelle a été créé au Québec afin de suivre, entre autres, l’évolution de la résistance de Neisseria gonorrhoeae aux antibiotiques (antibiorésistance) au sein de la population. Il faut savoir en effet que la résistance aux antibiotiques peut occasionner des échecs thérapeutiques, prolonger la période de transmissibilité, contribuer à une propagation accrue de l’infection et augmenter la fréquence des complications. Les objectifs du Réseau sentinelle visent à :

  • contribuer à assurer la réalisation d’un nombre suffisant de cultures de Neisseria gonorrhoeae afin de maintenir la capacité de surveillance de la résistance aux antibiotiques ;
  • examiner les associations entre les caractéristiques épidémiologiques et cliniques des cas ;
  • détecter et caractériser les échecs de traitement, en complément de la vigie provinciale.

Les résultats délivrés par ces rapports permettent de guider les recommandations présentes dans le « Guide québécois de dépistage des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) » et des guides d’usage optimal (GUO) ou guides de traitements pharmacologiques des ITSS, par exemple.

Auteur(s) : INSPQ