Inscription

CROI 2024 : les résultats de l’étude ANRS 174 DOXYVAC démontrent un bonne efficacité de la doxycycline pour la prévention de la chlamydia et de la syphilis (J.-M. Molina)

Les résultats finaux de l’étude ANRS 174 DOXYVAC ont été présentés au cours de la 31e Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI 2024) qui s’est déroulée du 3 au 6 mars à Denver (Colorado, États-Unis) – voir résumé de Molina, J.-M., & al.. Les résultats d’une analyse intermédiaire avaient déjà été présentés à la CROI 2023 et avaient réussi à démontré l’efficacité de la doxycycline sur la survenue des infections à chlamydia, de la syphilis et dans une moindre mesure, des infections à gonocoques (gonorrhée), ainsi que du vaccin 4CMenB sur les risques d’infection à gonocoques (voir précédent article).

Description de l’essai

Pour rappel, l’essai ANRS 174 DOXYVAC, initié en 2021 (janvier 2021 – septembre 2022), a été conduit en France chez des hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HARSAH) recevant la prophylaxie préexposition pour le VIH (PrEP ou PPrE), et ayant eu une infection transmissible sexuellement (ITS) dans la dernière année précédant l’étude. Dans cet essai, l’équipe de Jean-Michel Molina voulait en fait mesurer les effets indépendants de la doxycyline en tant que prophylaxie post-exposition (doxy PPE ou doxy PEP) et du vaccin 4CMenB – vaccin contre la méningite B (Bexsero®) sur l’incidence (premiers épisodes) de la chlamydia (CT) et de la syphilis (en ce qui concerne la doxycycline) et des infections à gonocoques (en ce qui concerne le vaccin 4CMenB). Il y a donc eu deux analyses séparées sur 545 participants qui ont été répartis d’une manière aléatoire : une première (en proportion 2 :1), incluant des participants qui ont ou qui n’ont pas pris la doxycycline, et ensuite, une deuxième (en proportion 1 :1), incluant des participants qui ont ou qui n’ont pas pris le vaccin 4CMenB. On a ainsi eu les groupes suivants : 362 participants ayant reçu la doxy PPE et 183 ne l’ayant pas reçue ; 274 ayant reçu le vaccin, et 270 ne l’ayant pas reçu – certains des participants avaient donc reçu les deux types de traitements ou aucun d’entre eux. Le vaccin a été donné en deux doses, une fois en début d’étude et une autre fois, deux mois plus tard. Les utilisateurs de doxy PPE devaient prendre deux comprimés de doxycycline de 100 mg pas plus de 72 heures après la relation sexuelle, et préférablement dans les 24 heures. Les recherches d’ITS étaient réalisées tous les 3 mois et lorsque les patients présentaient des symptômes.

Résultats

Selon les nouveaux résultats présentés à la CROI 2024 :

– L’incidence combinée pour CT et la syphilis a été de 53,2 pour 100 PA (groupe sans doxy PPE) et de 8,8 pour 100 PA (groupe avec doxy PEP) – aHR = 0,17 ;
– L’incidence pour CT a été de 42,1 pour 100 PA (groupe sans doxyPEP) et de 5,9 pour 100 PA (groupe avec doxy PPE) – aHR = 0,14 ;
– L’incidence pour la syphilis a été de 14,5 pour 100 PA (groupe sans doxy PPE) et de 2,9 pour 100 PA (groupe avec doxy PPE) – aHR = 0,21 ;
– L’incidence pour la gonorrhée a été de 68,4 pour 100 PA (groupe sans doxy PPE) et de 45,5 pour 100 PA (groupe avec doxy PPE) – aHR = 0,67 ;
– En ce qui concerne le vaccin contre la gonorrhée, l’incidence a été de 77,1 pour 100 PA (groupe sans le vaccin) et de 58,3 pour 100 PA (groupe avec le vaccin) – aHR = 0,78.

Efficacité sur la chlamydia et syphilis

En conclusion, la doxycycline prise en post-exposition a démontré une efficacité intéressante pour réduire la survenue des infections à chlamydia et de la syphilis et à un moindre degré, des infections à gonocoques. On a en effet eu une réduction de 83 % dans le groupe ayant reçu la doxycycline en post-exposition versus celui ne l’ayant pas reçu. Respectivement, le risque d’infection à gonocoques était réduit de 33 % dans le groupe recevant la doxycycline versus le groupe ne l’ayant pas reçu. Par contre, les résultats concernant le vaccin contre le méningocoque B ne montrent pas d’effets concluants en ce qui concerne la prévention des infections à gonocoques.

Pour accéder au résumé de la présentation (CROI 2024).

Autre article sur le même sujet.