En regard des spécificités de l’hépatite E, la British Transplantation Society a publié des lignes directrices pour en encadrer le traitement notamment dans le contexte d’une transplantation d’organes solides.