Inscription

INSPQ – Avis scientifique du Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) : administration de la deuxième dose vaccinale contre la variole simienne (mpox)

En mai 2022, une éclosion de variole simienne (mpox, en anglais) est survenue à Montréal, comme dans une centaine de pays à travers le monde, et a surtout affecté la population d’hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HARSAH). Une large campagne de vaccination a donc été instaurée à partir de juin 2022 et une dose du vaccin non réplicatif de 3e génération contre les orthopoxvirus (Modified Vaccinia Ankara-Bavarian Nordic [MVA-BN] ou Imvamune®) a été recommandée pour les personnes à haut risque, puis une deuxième dose à partir de septembre 2022. Par ailleurs, une seule dose était considérée suffisante pour les personnes ayant déjà reçu un vaccin de 1re génération contre la variole dans le passé, le plus souvent avant 1971. Cependant, la Direction régionale de santé publique de Montréal s’est questionnée sur la pertinence d’administrer une seconde dose vaccinale ou non chez toute personne à risque, quels que soient les antécédents en matière de vaccination – du fait du peu de données disponibles justifiant cette administration, que ce soit pour les individus nouvellement ou anciennement vaccinés. Un avis scientifique a donc été émis par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) portant sur l’efficacité du vaccin non réplicatif de 3e génération contre les orthopoxvirus (Modified Vaccinia Ankara-Bavarian Nordic [MVA-BN] ou Imvamune®) et sur la pertinence d’administrer une deuxième dose de vaccin MVA-BN aux personnes à risque, peu importe leur statut vaccinal antérieur contre la variole. Dans cet avis, le Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) a de fait émis une recommandation à cet effet et permet que toutes les personnes considérées à risque par les autorités de santé publique puissent recevoir deux doses de vaccin MVA-BN par voie sous-cutanée, à au moins 28 jours d’intervalle, peu importe leur historique de vaccination contre la variole durant l’enfance.