L’Agence européenne des médicaments (AME) a émis un avis positif, pour les pays hors UE, sur un anneau vaginal imprégné de dapivirine. Selon l’AME et l’Organisation mondiale de la santé, cet anneau a un intérêt auprès des populations où la prévalence du VIH est très élevée. En effet, un essai clinique a établi que l’anneau vaginal permet de réduire de 35 % le risque de séroconversion.