Date de publication

3 février 2020

Auteur(s)

John Cohen

Description

L’étude HVTN 702, qui avait lieu en Afrique du Sud et était un des projets les plus prometteurs pour le vaccin préventif du VIH, a dû être arrêtée. Un comité d’évaluation externe a conclu qu’il n’y avait pas suffisamment de preuves quant à  l’efficacité du vaccin; 129 nouvelles infections ont été contractées dans le bras ayant reçu le vaccin et 124 dans le bras placebo. L’étude comptait au total 5407 participants. Les projets Mosaico et Imobokodo sont encore en place. Le vaccin Mosaico contient du matériel génétique de plusieurs souches de VIH et les premiers résultats de la phase III sont attendus en 2023. De son côté, le vaccin du projet Imobokodo est testé sur plus de 2000 femmes cis en Afrique et devrait prendre fin en 2022.