Date de publication

18 novembre 2019

Auteur(s)

Highleyman, Liz

Description

Certains études européennes avaient rapporté une augmentation de l’incidence de l’hépatite C chez les hommes gais et bisexuels qui prenaient la PrEP. L’équipe du Dr Tabatabavakili, de l’Université de Toronto, a constaté que cela n’était pas le cas chez les hommes canadiens. Après ces résultats, la fréquence optimale de dépistage du VHC parmi les utilisateurs de PrEP reste incertaine et plus de recherche sur le sujet serait nécessaire.