Date de publication

13 juillet 2022

Auteur(s)

Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS)

Description

La syphilis infectieuse est en augmentation au Québec depuis 2001. La syphilis est une infection causée par la bactérie Treponema pallidum et touche particulièrement les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HARSAH), mais une hausse importante de cas apparaît chez les femmes depuis 2015. Pour la première fois depuis la mise en place du registre, le Québec a aussi enregistré six cas de syphilis congénitale en une année pour 2021 – la syphilis congénitale est transmise de la mère au fœtus via le placenta. Elle peut provoquer chez le nouveau-né des manifestations neurologiques, hépatiques, cardiologiques, hématologiques, oculaires ou osseuses. Un nouveau-né peut être asymptomatique ou encore voir ses symptômes apparaître plus tard.

Cette hausse de cas est préoccupante, puisque c’est la première fois que le Québec enregistre autant de cas en une année depuis la mise en place du registre. Depuis le début de l’année 2022, deux nouveaux cas ont été déclarés et d’autres sont en investigation. L’implication des professionnels de la santé est essentielle pour limiter la transmission de la syphilis et contribuer à l’élimination de la syphilis congénitale. La Direction de la prévention des infections transmissibles sexuellement et par le sang du ministère de la Santé et des Services sociaux a émis l’appel à la vigilance sur l’augmentation des cas de syphilis congénitale à l’intention des professionnels(elles) de la santé qui offrent le dépistage et le traitement des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS).

Pour en savoir plus :

Appel à la vigilance_communiqué MSSS